Dynamique des groupes

« Un agrégat de personnes n’est groupe, que si des liens de face à face se nouent entre les personnes, mettant de l’unité dans leur être-là-ensemble. Le groupe est une réalité dans la mesure où il y a interaction entre les personnes, une vie affective commune, des objectifs communs et une participation de tous, même si cette expérience groupale n’est pas consciente chez les membres et même si aucune organisation officielle ne l’exprime » (Roger Mucchielli, La dynamique des groupes).

Un système complexe n’est pas réductible à l’ensemble de ses parties. Il en va de même pour le groupe, qui ne se réduit pas à la somme de ceux qui le composent. Il faut des interactions, de l’affectif, de la participation… et ces différents éléments sont interdépendants. Par exemple, le niveau de participation dépend du niveau de cohésion affective du groupe et du niveau d’adhésion de ses membres. Quels sont les processus d'influence à l'oeuvre dans les groupes ? Quelles lois régissent cette vie affective ? Quels sont les facteurs de cohésion et de conflit ?

Animer un groupe est une chose complexe. Il faut que chaque participant ressente en lui-même le besoin de savoir ou d’apprendre ce en vue de quoi on le prépare. Il faut qu’il garde cette motivation au cours de la vie du groupe. Vie plus ou moins longue, plus ou moins difficile selon les moments.

Animer un groupe, cela ne s'improvise pas.

Vous cherchez à accompagner un groupe de travail sur la durée ? Pensez à externaliser son animation. Fort de mon expérience dans l’animation de groupes (commissions, clubs d'entrepreneurs) depuis de nombreuses années, je mobilise mes compétences pour permettre aux groupes d'atteindre leurs objectifs dans les meilleures conditions.

philogos © 2017

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player