Surmonter ses difficultés

Services pour les entreprises et les particuliers

• Prévenir les risques psychosociaux,

• Pacifier les conflits interpersonnels ou entre services,

• Fluidifier la communication entre les personnes, entre les services,

• Mieux gérer ses émotions, 

• Diminuer son stress, l'anxiété de prestation,

• Restaurer son estime de soi, développer sa confiance en soi, vaincre le symptome dit de l'imposteur

• Retrouver de la motivation, du plaisir, du sens dans ses activités,

• Aller vers plus de bien-être, de sérénité,

• Réduire son addiction au travail (« workaholic »),

• Franchir des paliers, rester performant, atteindre ses objectifs, accroître son efficacité,

• Devenir assertif, savoir s’imposer, gagner en leadership

• Oser davantage, vaincre sa timidité,

• Ne plus procrastiner,

• Eviter l’épuisement professionnel et le burn-out,

• S’affranchir du perfectionnisme...

Vous avez dit "systémique" ?

La systémique est la science du changement, la méthode la plus adaptée pour traiter de la complexité. Elle privilégie une approche globale, holistique, la diversité des perspectives. La systémique s’est construite en opposition à la tradition analytique cartésienne qui tend à découper le tout en parties indépendantes et qui montre ses limites dans sa compréhension de la réalité.

Ainsi, l'approche systémique va s’attacher à prendre en compte les relations et interactions entre les différentes parties d’un système. La systémique a été féconde dans de nombreuses disciplines, notamment en psychologie clinique.

L'école de Palo Alto

Dans les années 60, les thérapies systémiques voient le jour au Mental Research Institute (MRI) de Palo Alto, aux Etats-Unis. Ces thérapies consistent en une approche globale du problème vécu par le patient, considérant que le symptôme que celui-ci présente est le résultat d’un dysfonctionnement de l’ensemble de l’environnement dont il fait partie intégrante.

Les mêmes types d’interaction se nouent entre ces deux mondes artificiellement séparés que sont les sphères personnelle et professionnelle. C’est la raison pour laquelle les modes de résolution de problèmes de ces thérapies peuvent être transposés dans le champ des organisations pour traiter de la conduite du changement. On peut donc intervenir dans ces deux sphères avec les mêmes outils, méthodes, stratégies… et compétences (la pratique du coaching individuel requiert des compétences très proches de celles attendues des psychothérapeutes).

En coaching comme en thérapie, l’école de Palo Alto se caractérise par une intervention brève (par opposition aux thérapies de type psychanalytique et psychothérapie de longue durée) : l’objectif est de résoudre en quelques séances le problème.

philogos © 2018

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player